La première maison de transition belge ouvre ses portes à Malines

La première maison de transition belge pour détenus est inaugurée officiellement aujourd’hui par le vice-premier ministre et ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) et le bourgmestre de Malines Bart Somers (Open VLD). Les maisons de transition ont pour objectif de faciliter la réintégration des détenus dans la société. L’entreprise G4S Care, la filiale de la société de sécurité G4S qui accompagne les personnes en situation précaire, ainsi que Exodus Nederland désigneront des spécialistes en leur sein pour encadrer les détenus et gérer la maison de transition.

Même si le concept des maisons de transition est entièrement nouveau en Belgique, il existe depuis longtemps aux Pays-Bas. Il a été prouvé scientifiquement que les résidents d’une maison de transition courraient moins de risque que les autres détenus de retomber dans la criminalité. Par ailleurs, tous les détenus n’ont pas le profil adéquat pour être enfermés dans une structure hautement sécurisée. C’est ce qui a convaincu le ministre de la Justice Koen Geens à introduire ce concept en Belgique, dans le cadre du Masterplan « Prisons et internement » qui vise à accentuer la politique de détention différentiée.

« Il est essentiel de donner la possibilité à un détenu de se préparer à sa réinsertion dans la société. Je suis heureux de pouvoir inaugurer aujourd’hui la première maison de transition belge. Les détenus en fin de peine auront ici la possibilité de travailler intensivement à leur retour dans la société. Malines contribue ainsi au développement d’une société plus sûre. »

Koen Geens, ministre de la Justice

 

Des experts en interne

Les 15 détenus qui emménageront dans la maison de transition à Malines ne pourront pas quitter le bâtiment. Les allées et venues y seront régies comme en prison. En outre, le bâtiment est équipé d’un système de caméras de surveillance et de contrôle d’accès. Par contre, à la différence de ce qui se fait en prison, les détenus seront encadrés et suivis 24h/24 et 7j/7 par des collaborateurs de G4S Care. Des travailleurs sociaux, des psychologues et des criminologues aideront les détenus à redevenir autonomes et à se réinsérer dans la société. L’équipe de G4S Care sera aidée dans sa mission par Exodus Nederland à qui a été confiée la gestion des maisons de transition aux Pays-Bas.

« Les résidents de la maison de transition devront prendre activement leurs responsabilités. Nos collaborateurs les aideront à différents niveaux, à savoir trouver un emploi et un logement, construire un réseau social et donner un sens à leur vie. L’objectif est de permettre aux résidents d’œuvrer à la réussite de leur réinsertion et de pouvoir, à l’issue de leur peine, se construire une nouvelle vie et se prendre en charge. »

Jean-Paul Van Avermaet, Managing Director G4S

 

Malines, ville pionnière

Dans les semaines qui suivent, quinze détenus seront transférés de la prison vers leur nouveau lieu de séjour à Malines. Ainsi, Malines devient la première ville à accueillir cette initiative. La prochaine maison de transition ouvrira ses portes en janvier 2020 à Enghien en Wallonie. L’évaluation positive de ces maisons de transition devrait déboucher sur d’autres projets similaires. Pleinement convaincue par cette nouvelle initiative de justice, la ville de Malines fait entièrement confiance aux sociétés G4S Care et Exodus Nederland qui collaboreront pour ce projet.

« Malines veut devenir la référence dans la lutte contre l’exclusion sociale et l’isolement, véritable pierre d’achoppement du modèle malinois. C’est pourquoi nous recherchions depuis longtemps déjà différentes méthodes pour aider nos ex-détenus à se réinsérer dans nos rangs. La maison de transition est une initiative expérimentale inclusive par excellence et s’inscrit par conséquent parfaitement dans le cadre de notre volonté d’être des créateurs d’opportunités à Malines. Et encore une fois, notre ville adopte un rôle de pionnier dans une démarche innovatrice sur mesure au sein de la chaine de la sécurité. La situation géographique de la maison de transition au centre-ville est ainsi cruciale. Elle n’est ni cachée ni reléguée en périphérie de Malines, elle fait entièrement partie de la ville ! »

Bart Somers, Bourgmestre de Malines

Contactez-nous
Bart Claes Manager G4S Care & Justice, G4S
Marie Landsheere Porte-parole, Kabinet Koen Geens
Tom Lamberts Attaché kabinet bourgmestre, La ville de Malines
Sander Vanlouwe PR Consultant, Bepublic
Bart Claes Manager G4S Care & Justice, G4S
Marie Landsheere Porte-parole, Kabinet Koen Geens
Tom Lamberts Attaché kabinet bourgmestre, La ville de Malines
Sander Vanlouwe PR Consultant, Bepublic
A propos de Bepublic

Notre approche est avant tout journalistique. Notre objectif : la pertinence de vos communications. Notre méthode : des moyens appropriés et un public ciblé.